* RÉSUMÉ - Chapitre 1 : Les exilés

De biblioscath
Aller à : navigation, rechercher

Gravenfell, une cité pas comme les autres

Gravenfell est depuis toujours une cité recluse des Terres de Soscath, loin de tout et entourée des Terres Désolées. Depuis plusieurs décennies elle est relativement délaissée par l’Empire qui n’y voit aucun potentiel. C’est, à la limite, le bon endroit pour envoyer les laissés pour compte et ceux dont on veut se débarrasser… Malgré cet « abandon », la cité vivait paisiblement et la vie continuait.

Le début du changement

Le 8 deventis de l’an 1165 de la Septième Ère, des exilés (PJ) des Terres de Soscath arrivèrent en masse à Gravenfell. La plupart d’entre eux n’avaient rien, pas de famille, pas de logement fixe. On raconte que parmi eux se cachaient même des hérétiques éthériens. C’était des personnes au passé tumultueux mais ayant un point commun : l’Empire ne se souciait pas d’eux. Gravenfell étant loin de tout, c’était le meilleur endroit pour essayer de reconstruire sa vie en marge de l’Empire, après tout ils n’avaient pas trop le choix.


Les exilés furent accueillis par le Gouverneur de la cité et sa famille dont les trois fils (Walt, Larry et Ighnar) forment la milice. Certains habitants et personnes importantes étaient également présents : l’aubergiste Viktor (ou Esmé, on ne sait pas trop…), Igor, le crieur de rue, l’Évêque Greengare ainsi que Sœur Lisbeth, les membres de l’Inquisition en faction sur place avec à leur tête le Seigneur Inquisiteur, Crimson et le conseiller du Gouverneur, Lord Shelter.

Une soirée enflammée

Dès le premier soir suivant l’arrivée des exilés, le Gouverneur organisa une grande fête pour accueillir tout ce beau monde (et surtout pour faire bonne figure face à de potentiels nouveaux habitants). Mais l’impensable se produisit. Alors qu’un spectacle de feu se déroulait devant les yeux de toute la cité, une étrange petite fille vêtue de noire apparut de nulle part. On crut d’abord à une orpheline souhaitant observer le spectacle mais cette idée quitta rapidement l’esprit de tout le monde lorsqu’on se rendit compte que la petite fille en question n’était autre que Muarys, déesse des Mondes Souterrains. Elle avait eu la bonne idée de jouer avec ses goules en quête de chair fraîche … Ce fut un carnage, les créatures attaquaient les vivants tandis que leur maîtresse « jouait » à tuer les gens autour d’elle ou à les laisser dans un état d’agonie. Elle disparut soudainement, laissons la désolation derrière elle.


Après une soirée difficile, la cité s’endormit non sans mal. Le réveil fut difficile, une tension s’était installée et mettait les gens sur les nerfs. Igor, le crieur de rue, avait été tué dans la nuit juste derrière la taverne. On ne trouva jamais le coupable.

L'inquisition et Lord Shelter

L’Église et l’Inquisition, en collaboration avec Lord Shelter, commencèrent à mener l’enquête auprès des exilés (parfois avec des méthodes violentes), soudainement vus d’un très mauvais œil par le premier conseiller de Gravenfell. On soupçonnait certaines personnes de profiter de cette atmosphère pour mettre en place un groupe d’éthériens… Lord Shelter ne supportait pas que sa cité soit bafouée par des chiens incapables et irrespectueux.


Iolite et Ruby, deux sœurs, s’étaient installées en ville pour monter un petit groupe de résistants éthériens. Elles étaient elles-mêmes éthériennes et profitaient du chaos ambiant pour trouver des gens prêts à rejoindre leur cause.

La peste noire de Muarys

Puis les événements empirèrent. Le matin du 9 deventis, une maladie étrange commença à toucher tous les habitants de la cité. Cette maladie totalement inconnue se répandait à une vitesse folle et, en une matinée à peine, des premiers habitants trouvèrent la mort dans d’atroces souffrances. Tout le monde décida de travailler de manière commune pour trouver un remède à cette forme particulière de peste noire, maladie pourtant éradiquée depuis des siècles. Un antidote fut concocté et permis de sauver un grand nombre de personnes.

En route vers la sortie

Le lendemain matin, la tension était à son summum. Lors de la messe en l’honneur de Mephir'Haz, quelqu’un hurla « Gloire à l’Imposteur, Gloire à l’Empereur ! », rajoutant une couche à l’agacement de Lord Shelter qui était de plus en plus virulent avec les exilés. Suite à ces interrogatoires et ces tortures répétées, un attentat fut commis dans le bâtiment du conseiller et de l’Inquisition. On passa à côté de la catastrophe mais beaucoup furent blessés.


C’est en début d’après-midi que le coup de grâce fut donné à la cité. Muarys apparut de nouveau mais cette fois-ci, elle posséda l’esprit de certains habitants : Viktor, Madame McGraff, Azraëlle l’alchimiste, Larry, l’Évêque et Lord Shelter. Les exilés furent obligés de quitter la cité dorénavant prise par une déesse et montèrent un camp de fortune aux abords de la cité. Le Gouverneur qui avait réussi à sortir avec deux de ses fils se rendit à la capitale pour chercher de l’aide. L’Inquisition qui était sur place fut prise à parti par les exilés, les membres durent fuir comme de simples voyous pour éviter de se faire tuer … On n’entendit plus jamais parler d’eux. Ruby, quant à elle, fut tuée.