Orki

De biblioscath
Aller à : navigation, rechercher
Orki.png


ÉTYMOLOGIE : d’un vieux dialecte nabati, orki peut se traduire par les survivants.

ESPÉRANCE DE VIE : 80 ans.

RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE : ils vivent principalement sur le territoire de Forgeciel dont le climat leur convient parfaitement. Ils ne sont quasiment pas présents en Finnland car ils supportent très mal le froid mais on peut en voir dans les cités des Terres du Thalarin.

HISTOIRE : les historiens et les chercheurs affirment que les Orki ne sont que des Pegani ayant subi quelques changements physiques. Ces modifications trouvent leur origine durant Le Voile de la Nuit (Troisième Ère), lorsque les Pegani se sont rendus à Forgeciel pour participer à l’effort de guerre. Ils furent alors frappés par une maladie touchant leur fourrure et les tuant à petit feu en faisait pourrir la chair. Ils ont été sauvés grâce à la concoction d’un remède réalisé par les Enidh et les Nabati. Ces derniers profitèrent de l’occasion et donnèrent le remède à condition que les soignés jurent fidélité à Forgeciel et à son seigneur. Le remède sauva les malades qui virent cependant certaines modifications se faire sur leur corps.

Ils perdirent à jamais leur fourrure et leur peau se colora en vert.

Les générations se succédèrent et le peuple Orki vit le jour. Ils sont fidèles à Forgeciel et vivent en harmonie avec les Nabati et les Gorrban. Ayant juré fidélité au territoire, ils ont accepté de prendre la place des Nabati dans les activités manuelles tandis que ces derniers se sont spécialisés dans les activités intellectuelles et plus haut-placées dans la hiérarchie sociale.

Les Orki sont une espèce à part mais très bien intégrée dans le système impérial. Malgré quelques réticences de certaines personnes à leur égard, les Orki savent se monter à la hauteur des tâches demandées. Ils sont cependant souvent considérés comme de la simple main d’œuvre par les Nabati.

SIGNE(S) DISTINCTIF(S) :

  • ils ont la peau qui varie du vert au marron
  • ils ont deux canines (supérieures ou inférieures) qui dominent
  • ils ont une forte corpulence
  • ils sont vêtus de vêtements de récupération

TRAITS PSYCHOLOGIQUES :

  • voient les Nabati à la fois comme des sauveurs et des manipulateurs
  • s’entendent très bien avec toutes les autres espèces malgré une certaine froideur de prime abord
  • habitués aux travaux manuels plutôt qu’intellectuels

► cela ne fait pas d’eux des brutes écervelées !

  • très loyaux et respectueux de la hiérarchie