Résistance éthérienne

De biblioscath
Aller à : navigation, rechercher
"La mesure de notre patience doit être celle de notre pouvoir.”
Blason-résistance-étherienne.png

LA NAISSANCE DE LA RÉSISTANCE

Autrefois, l’éther faisait partie du quotidien de la vie des habitants de Soscath. Cette énergie mystique, manipulée par certains, fut incomprise par d’autres qui éprouvèrent de la haine pour cette chose inexplicable, irrationnelle.

Les éthériens, personnes pouvant manipuler cette puissance pour réaliser des prouesses miraculeuses, furent chassés et éradiqués en grande majorité par l’Empire.

Le bannissement de l’éther sonna la fin d’une époque et le début d’une nouvelle Ère, la Septième : celle de l’Empereur Immortel, le Divin sur terre.

Traqués et constamment menacés, les éthériens vivent cachés et ne peuvent dévoiler leur véritable identité. Certains rejoignent des poches de résistance, attendant le moment propice avec un seul espoir, vivre en paix.

LES GROUPES DE LA RÉSISTANCE

La Confrérie de L’Aurore du destin

Qu’est-ce ? La Confrérie de l’Aurore du destin est un des deux groupes au sein de la Résistance éthérienne. Il est considéré comme le plus pacifiste des deux mais surtout comme le groupe le plus à même de chercher la discussion et la manipulation douce que les manières fortes pour parvenir à ses fins.

De quelles manières s’oppose-t-elle à l’Empire ? Les membres de la Confrérie ne sont pas adeptes de la violence, qu’elle soit utile ou inutile - plus ou peut l’éviter, mieux c’est. Pour contrer l’Empire qui les traque depuis plus d’un millénaire, les membres de ce groupe tendent à s’immiscer dans le système pour y trouver des failles et en profiter. La plupart des éthériens qui ne veulent pas de problèmes mais qui veulent tout de même aider leurs compatriotes dans cette lutte incessante choisissent généralement ce groupe. Il est ainsi plus facile de vivre “normalement” au sein de l’Empire tout en effectuant quelques activités pour nuire à celui-ci, par exemple en jouant avec l’économie d’une usine de munitions pour l’inquisition afin de l’obliger à fermer.

Les actions menées par la Confrérie sont généralement assez simples et nombreuses afin d’essayer de toucher tous les fronts. Certains plans sont cependant plus importants que d’autres et on raconte même que la fermeture de l’Institut Technologique d’Humbourg en 1120 serait en partie due à la Confrérie de l’Aurore du destin...

Qui est à sa tête ? La Confrérie est régie par plusieurs éthériens élus afin d’apporter régulièrement du changement, donc de potentielles nouvelles idées pour affaiblir l’Empire et améliorer la cause des éthériens. Tout éthérien fidèle peut siéger à la tête de la Confrérie, à condition cependant de prouver son attache pour la cause et sa loyauté pour la faction de la Résistance éthérienne.

La Chambre du Souvenir

Qu’est-ce ? La Chambre du Souvenir est un des deux groupes au sein de la Résistance éthérienne. Il est considéré comme le plus provocateur et le plus virulent des deux mais surtout comme le groupe le plus à même de chercher le conflit et la manière forte pour parvenir à ses fins.

De quelles manières s’oppose-t-elle à l’Empire ? La Chambre est réputée pour ses actions importantes qui, lorsqu’elle parviennent à leurs fins, provoquent généralement l’émoi des pauvres citoyens de l’Empire. Ce groupe de la Résistance éthérienne ne fait généralement pas dans la douceur puisqu’il est à l’origine de quasiment tous les attentats perpétrés dans les cités et les points forts de l’Empire, attentats qui ont souvent faits de nombreuses victimes mais qui sont considérés, par les membres de la Chambre, comme des morts nécessaires si l’on veut affaiblir l’Empire. Après tout, combien d’éthériens furent massacrés; eux n’ont pas été pleurés alors pourquoi s’apitoyer sur le sorts de quelques âmes ? De nos jours, la Chambre du Souvenir provoque moins d’attaques directes dans les cités de l’Empire mais continue les offensives contre certains lieux tels que les écoles militaires et les forts. Le but est de montrer à l’Ordre de Sainte Mérimas que la Résistance éthérienne est dangereuse et qu’elle sait se défendre si on tente de l’éradiquer de la surface de Soscath.

En revanche la Chambre sait mettre de côté les actions coups de poing pour s’adonner à d’autres activités pernicieuses mais moins directes. On raconte même que la fermeture de l’Institut Technologique d’Humbourg en 1120 serait en partie due à la Chambre du Souvenir...

Qui est à sa tête ? La Chambre du Souvenir est régie par 4 éthériens possédant un haut-rang social. Néanmoins il faut avoir un parfait niveau de maîtrise des arts éthérés pour siéger à la tête du groupe. Ces éthériens peuvent être largement considérés comme les manipulateurs les plus puissants de Soscath, ce sont eux qui décident des actions à mener.

La Nation chimérique

Qu’est-ce ? La Nation chimérique n’est pas une organisation. Elle regroupe les membres de la Résistance éthérienne n’ayant choisi ni la Confrérie de l’Aurore du destin, ni la Chambre du Souvenir. Les éthériens sans appartenance sont nommés de la sorte par les deux autres groupes. Comme la chimère, les éthériens sans groupe sont vus comme des utopistes qui souhaitent vivre au sein de l’Empire sans se faire remarquer. Ils n’apportent pas vraiment de soutien dans la lutte mais savent que s’ils sont découverts ils seront traqués par l’Ordre de Sainte Mérimas.

De quelles manières s’oppose-t-elle à l’Empire ? Elle ne s’oppose pas à l’Empire. Elle ne s’oppose pas à la Confrérie. Elle ne s’oppose pas à la Chambre. Ses membres souhaitent avoir une vie simple au sein de l’Empire.

Qui est à sa tête ? Normalement personne. Cependant un éthérien du nom de Kaïgan est devenu le porte parole de cette nation pour la défendre face à la Confrérie, à la Chambre et à l’Empire.

La vie au sein de la cité de Gravenfell

Lieu de vie : la résistance en place à Gravenfell vivait au sein même de la cité mais les événements récents et leur alliance toute fraîche avec les Bannis font qu’ils vivent aujourd’hui loin de la cité.

La vie en général : avec eux vit l’Alliance des Bannis. Ils partage leurs points de vue sur l’Empire et leurs dirigeants.

Le culte : La Résistance éthérienne laisse un libre choix dans le culte de ses adeptes. Néanmoins le culte de Mephir’Haz y est interdit et celui du Roi Corbeau y est très mal vu.

Les relations diplomatiques :